header banner
Default

Les crypto-actifs : les raisons de la hausse du cours du bitcoin


Le crypto-actif phare a signé une hausse de plus de 15% en trois jours. Un emballement acheteur qui laisse certains penser que la traversée du désert est peut-être terminée après deux ans de marché en berne. Entre arrivée de géants de la finance et contexte géopolitique incertain, les signaux verts s’accumulent pour le bitcoin. Explications.

Maxime Heuze

Le bitcoin a vu sa valeur grimper de 15,7% depuis dimanche soir pour atteindre 32.600 dollars (30.836 euros) ce mercredi à 16h
Le bitcoin a vu sa valeur grimper de 15,7% depuis dimanche soir pour atteindre 32.600 dollars (30.836 euros) ce mercredi à 16h (Crédits : Dado Ruvic)

Le bitcoin va-t-il faire son grand retour ? L'actif s'échangeant sur un réseau d'ordinateurs indépendants, appelé blockchain, a vu sa valeur grimper de 15,7% depuis dimanche soir. Il a atteint 32.600 dollars (30.836 euros) ce mercredi 25 octobre à 16 heures, heure française, soit son plus haut depuis juin 2022. A noter, le crypto-actif créé en 2008 a même connu un doublement de sa valeur depuis ses plus bas de fin 2022, où son cours s'était effondré de 70% par rapport à son plus haut de novembre 2021.

ETF bitcoin, ethereum...: les enjeux de ces produits financiers indexés aux cryptomonnaies

Des signes indiquent que « l'hiver crypto pourrait être du passé », estime désormais Denny Galindo, analyste chez Morgan Stanley dans un récent rapport. « La purge est terminée sur les cours, après l'accumulation de mauvaises nouvelles que le secteur a connu en 2022 2023, donc la demande revient progressivement », note de son côté Alexandre Baradez, responsable de l'analyse de marchés chez IG France, interrogé par La Tribune.

Reste que la hausse de cette semaine s'explique avant tout par des éléments conjoncturels.

L'autorisation des ETF Bitcoin de plus en plus plausibles

VIDEO: Breakout du bitcoin, pourquoi tant de doutes ? – L'analyse de Vincent Ganne
Cryptoast

Les regards se portent d'abord sur les ETF spots (Exchange Traded Fund) bitcoin, ces fonds grand public voulant répliquer le cours du bitcoin en achetant de véritables crypto-actifs sont actuellement à l'étude aux Etats-Unis. L'espoir d'une autorisation prochaine fait grand bruit. Dans une note publiée le 21 octobre dernier, JPMorgan a notamment affirmé que ces fonds, en cours de création par plusieurs gestionnaires d'actifs seront approuvés « dans les mois à venir ».

L'explication ? « Il y a eu des signaux positifs, qui ne représentent absolument pas une garantie d'autorisation prochaine, mais qui enthousiasment les marchés », explique à La Tribune Stanislas Barthelemi, consultant chez KPMG, spécialiste des crypto-actifs.

Dernière actualité en date, et non des moindres, le gestionnaire d'actifs Grayscale a obtenu, mardi, une ordonnance d'une cour d'appel fédérale annulant l'interdiction de la Security and exchange commission (Sec) de créer son ETF bitcoin et lui demande de réexaminer le dossier. Face à ce désaveu judiciaire, le gendarme de la Bourse américaine n'a cependant pas fait à son tour appel « ce qui laisse penser qu'il commence à baisser la garde et n'a pas la volonté d'interdire les ETF », analyse Alexandre Baradez.

Crypto : les régulateurs américains partent en guerre contre les entreprises du secteur

Une nouvelle réjouissante pour les marchés, puisque les milliers de milliards d'euros dans les poches des gérants d'ETF pourraient se déverser sur le bitcoin, qui possède aujourd'hui une capitalisation plus faible que celle de Tesla (669 milliards de dollars).

Une « valeur refuge » face aux craintes géopolitiques ?

VIDEO: Les dangers des crypto-actifs | Banque de France
Banque de France

Le récent mouvement haussier doit aussi être corrélé avec le contexte géopolitique actuel. Les craintes d'un embrasement régional du Proche-Orient, faisant suite à la guerre entre Israël et le Hamas, amènent les investisseurs à jouer la prudence et à investir sur des actifs considérés comme anti-crise.

Logiquement, l'or en a bénéficié en premier lieu : son cours a bondi de 20% depuis le 7 octobre, à 1.965 dollars, ce mercredi. Les marchés parient aussi sur la hausse du dollar américain, du franc suisse, des bons du Trésor de pays stables et... du bitcoin. Et pour cause, le roi des cryptomonnaies bénéficie du soutien de poids du PDG du plus gros gérant d'actif : BlackRock.

Après la flambée du cours du bitcoin, lundi, suite à une fausse information affirmant que l'ETF de BlackRock aurait été validé par la Sec, Larry Fink a en effet affirmé que « la hausse que nous avons vu lundi est due à la recherche de "valeur refuge" avec les problèmes liés à la guerre d'Israël ou du terrorisme mondial. »

Avec l'intérêt croissant de la sphère financière pour cet actif numérique controversé, « le caractère politique de monnaie alternative qui était à la base du bitcoin est en train de disparaître pour lui donner un statut d'or numérique qui n'est contrôlé par personne », rappelle le consultant de KPMG. Sur ce point, le bitcoin est très différent des autres crypto-actifs. Ses petites sœurs (Ethereum, Solana, Cardano, etc) n'ont pour le moment pas bénéficié du retour des investisseurs, puisque leurs querelles avec la Sec ne font que commencer.

Alors que bitcoin est considéré comme un actif, au même titre que l'or, le gendarme américain considère nombre d'autres cryptos, ayant des créateurs identifiés, voire des organisations à leur tête, comme des titres financiers devant donc se plier à des règles spécifiques. Une épine dans le pied que n'a pas bitcoin, dont le créateur est toujours resté anonyme, et qui lui a permis d'atteindre ce mercredi 52% de la capitalisation de l'ensemble des crypto-actifs, une dominance qu'il n'avait pas atteint depuis avril 2021.

L'AMF met en garde le secteur des cryptomonnaies

VIDEO: Pourquoi le Bitcoin est en train d'exploser !!!
Metamorphose 47

Alors que les investisseurs et les analystes s'échauffent sur un éventuel nouveau rallye haussier du bitcoin, l'Autorité des Marchés financiers a tenté de refroidir leurs ardeurs. A l'occasion du Forum Fintech, le 17 octobre, Marie-Anne Barbat-Layani la patronne du gendarme de la Bourse français a déclaré que le secteur doit « démontrer son utilité économique et sociale » et qu'elle allait mesurer, à l'avenir, « la contribution de l'écosystème à l'économie, à la création d'emplois, au financement des entreprises et à la protection des investisseurs ».

Une menace justifiée par la forte consommation énergétique du bitcoin qui est « questionnée » et par le fait que « les cryptoactifs sont devenus le premier sujet sur lequel notre service qui reçoit les plaintes des épargnants est saisi », a-t-elle ajouté. Pour les investisseurs de ces actifs numériques, l'heure de crier victoire n'est donc pas encore arrivée.

Newsletter - Finance

À 13h chaque jeudi, recevez l'essentiel de l'actualité du secteur de
la finance

Sources


Article information

Author: Thomas Lang

Last Updated: 1698771842

Views: 768

Rating: 4.1 / 5 (97 voted)

Reviews: 98% of readers found this page helpful

Author information

Name: Thomas Lang

Birthday: 1909-09-21

Address: 14749 Chapman View Apt. 579, North Shawnport, CA 19252

Phone: +4172650628397957

Job: Forester

Hobby: Calligraphy, Cycling, Puzzle Solving, Yoga, Chess, Arduino, Camping

Introduction: My name is Thomas Lang, I am a artistic, forthright, Determined, resolute, brilliant, intrepid, ingenious person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.