header banner
Default

La politique La ville de Chihuahua au Mexique souhaite interdire les chansons qui expriment des sentiments misogynes


La municipalité de Chihuahua, dans le nord du Mexique, a décidé d’interdire les concerts avec des chansons misogynes ou violentes. Une mesure qui vise à sensibiliser aux violences sexistes dans l’une des villes mexicaines “les plus dangereuses pour les femmes”.

Logo

Publié le 01 août 2023 à 15h19 Lecture 1 min.

Le rappeur Peso Pluma en concert, à Las Vegas, le 21 juillet 2023. Ethan Miller/AFP
Le rappeur Peso Pluma en concert, à Las Vegas, le 21 juillet 2023. Ethan Miller/AFP ETHAN MILLER / Getty Images via AFP

Fin juillet, le conseil municipal de Chihuahua, dans le nord du Mexique, a décidé d’interdire “les concerts de reggaeton, corridos tumbados et autres genres musicaux pouvant porter atteinte à la dignité des femmes”, annonce El Heraldo de México.

Introduite par Patricia Ulate, une conseillère municipale affiliée à la formation conservatrice Parti action nationale (PAN), cette nouvelle mesure est motivée par “une dure réalité où les femmes sont victimes de violences graves et d’un machisme persistant”, souligne The Guardian. La décision s’appliquera à tous les événements organisés par la ville.

Avec ses textes parfois sexistes et dégradants envers la gent féminine, Peso Pluma, “l’artiste mexicain le plus diffusé en streaming”, pourrait ainsi ne plus être le bienvenu.

Empêcher la propagation de messages sexistes

VIDEO: DJ BoBo - CHIHUAHUA (Official Music Video)
DJ BoBo

Pour autant, l’objectif n’est pas de bannir le reggaeton ou la corrido tumbado, “un nouveau genre qui fusionne la chanson populaire mexicaine avec des éléments de reggaeton et de hip-hop”, dans la sphère privée, tempère de son côté le quotidien mexicain Diario de Colima : “Cette mesure n’interdit pas d’écouter ce style de musique ni des chansons aux messages misogynes ou sexuellement explicites, mais elle empêche que ces messages soient diffusés devant des publics de milliers de personnes, sachant que Chihuahua est l’une des villes du Mexique les plus dangereuses pour les femmes.”

Tous les artistes programmés à Chihuahua “devront bien choisir leurs chansons s’ils ne veulent pas payer des millions de pesos à cause de leurs paroles”, souligne El Heraldo de México, qui rappelle toutefois que les concerts pourront se dérouler sans encombre si les chansons choisies respectent les règles imposées par la municipalité. L’argent récolté sera ensuite reversé à des refuges pour les victimes de violences domestiques.

Si la décision représente une avancée majeure pour les droits des femmes au Mexique, “elle n’entrera en vigueur qu’un jour après sa publication dans le bulletin municipal, où elle ne figure pas encore à ce jour”, note le site d’information mexicain.


Nos lecteurs ont lu aussi

Nos services

Sources


Article information

Author: Katherine Clayton

Last Updated: 1702989603

Views: 948

Rating: 3.9 / 5 (119 voted)

Reviews: 85% of readers found this page helpful

Author information

Name: Katherine Clayton

Birthday: 1951-08-23

Address: 1478 Villanueva Ridges, North Tracy, MI 93373

Phone: +4709471668561374

Job: Computer Programmer

Hobby: Fishing, Chess, Arduino, Origami, Running, Puzzle Solving, Yoga

Introduction: My name is Katherine Clayton, I am a bold, talented, unyielding, resolved, dear, dazzling, Gifted person who loves writing and wants to share my knowledge and understanding with you.